Revue de Presse #43

Nouvelle semaine, nouvelle Revue de Presse !

Actu 1 > Digital retail : pourquoi et pour qui ?, Influencia, le 26 janvier.

actu_5057_image2012rectangle_petite

Ecrans, bornes, QR codes, beacons, data catching, data monitoring … autant d’outils permettant de « tracker » le client autant online qu’offline pour faire du digital et de l' »experiential shopper ». En magasin, notre achat est déjà étudié, mûri et informé. Les clients sont devenus de véritables professionnels du croisement des informations, du recoupement des avis et des données. L’attention sérieuse que les clients portent à leurs achats et à la manière de les optimiser est non seulement dûe aux possibilités offertes par  les nouvelles technologies mais aussi à une véritable volonté de consommer différemment.

Aujourd’hui, le consommateur privilégie l’achat de raison à l’achat d’impulsion. La nouveauté ? Le fait d’être devenus pragmatiques au point de chercher le prix juste plutôt que le prix bas dans le but de maximiser la variable qualité du rapport qualité / prix. L’achat est devenu pragmatique (j’investis plus que je ne consomme), et professionnel (je suis informé par une immense boutique sociale, bien plus vaste que le point de vente).

Quoi qu’il en soit, la digitalisation du point de vente semble prendre tout son sens et offrir de nouvelles perspectives. De nombreuses enseignes ont compris que l’enjeu principal était la numérisation du service en point de vente plus que la digitalisation de « l’expérience shopper ». La « track » des consommateurs a, cependant, quelques limites. L’hyper catching ou l’hyper personnalisation comporte quelques dangers lorsque le service devient harcèlement et la personnalisation intrusion. Le risque ? Eloigner le showroommer (le consommateur en quête de nouveaux produits) de l’acte d’achat soit l’inverse de l’effet recherché. Les professionnels s’accordent à dire qu’il faudrait se concentrer sur la digitalisation du conseil et du service, en toute transparence. L’objectif est de faire du point de vente un endroit permettant d’accompagner le consommateur dans son acte d’achat. Le digital en point de vente, même s’il a recours au tracking, doit se concentrer sur l’amélioration et l’augmentation de la valeur service en fonction des comportements clients.

Les nombreuses ressources et possibilités qu’offrent les nouvelles technologies doivent être pensées dans une alliance et une complémentarité de l’online et de l’offline (les consommateurs sont, en permanence, à la fois clients des boutiques et clients des e-shops). Ce n’est qu’à cette condition que le retail devenu digital conservera son utilité finalement historique : le service et le conseil. Simplement élargis à la sphère des comportements réels.

> Un article extrêmement intéressant pour Fitizzy. Ces informations nous permettent de comprendre les objectifs et enjeux d’une digitalisation des points de vente en corrélation avec les nouveaux comportements d’achat des consommateurs. La digitalisation du conseil et du service semblent être deux notions clés dans le bon fonctionnement d’un retail orienté digital !

Actu 2 > Promod : une nouvelle signature pour un nouveau positionnement, Fashionmag.com, le 29 janvier.

8ac5

Créer une identité forte pour mieux se distinguer sur un marché dominé par des géants internationaux : c’est la nouvelle mission que s’est donné l’enseigne Promod. Pour se réaffirmer sur son segment, l’enseigne du nord a engagé un repositionnement en 2014 pour aboutir ce mois de février. Il s’agit d’un travail de fond sur l’image et le style des collections, le tout sous une nouvelle signature : « Promod boutique française ». Promod l’a bien compris ; signifier la provenance et l’origine française de la marque est un véritable atout à l’étranger. L’esprit boutique, l’esprit commerçant et l’esprit français : trois points essentiels exprimés à travers ce nouveau descriptif de nom de marque.

L’enseigne aux 1000 boutiques dans le monde a travaillé avec l’agence Mad & Woman pour redéfinir son territoire de marque. L’ensemble des visuels de communication online et offline s’inscriront naturellement dans cette nouvelle identité plus fraîche et plus naturelle tout comme les nouvelles collections dès la saison printemps-été à venir. « Nous voulons aboutir à un style propre, très français, dans la manière de twister les intemporels, l’air de rien ! » affirme Véronique Bacquet. La collection s’appuiera sur un principe simple : des modèles intemporels déclinés chaque saison dans les imprimés et les couleurs de la saison. Un style qui entend se démarquer de la fast fashion et de son rythme effréné pour les clientes qui ne se sentent pas à l’aise dans ce système de mode. Promod proposera d’ailleurs une capsule spéciale et ludique en boutique pour illustrer ce parti pris : une opération symbolique !

> Une évolution identitaire de taille, positive et stratégique, pour notre enseigne partenaire. Un vent de fraîcheur et de modernité qui semble recentrer la marque sur ses valeurs et son savoir-faire.

Actu 3 > PrestaShop lance son cloud gratuit en version finale, le JDN, le 29 janvier.

prestashop

La déclinaison cloud du système d’e-commerce est désormais disponible en version finale (depuis le 28 janvier). Depuis le lancement de sa bêta, en septembre dernier, 20 000 boutiques (dans des secteurs différents) on été ouvertes via ce services. En septembre dernier, PrestaShop lançait en bêta un service gratuit permettant de bénéficier  de son système d’e-commerce open source en mode cloud. L’objectif de l’éditeur ? Cibler les e-commerçants en phase de lancement et qui n’ont pas forcément les moyens humains et financiers pour se lancer dans un déploiement technique. L’éditeur en a profité pour améliorer l’ergonomie de son service avec pour objectif : la possibilité d’ouvrir un compte facilement en 5 minutes.

Pour accompagner les utilisateurs dans le prise en main de cette nouvelle solution, PrestaShop a par ailleurs décidé de proposer à tout nouvel inscrit une offre de support technique gratuite. La solution sera notamment financée par un catalogue de 3 500 modules d’aide payants mis en place par l’éditeur et par ses partenaires (Paypal, eBay ou Coliposte …). Quelques thèmes graphiques sont également proposés, certains gratuits, d’autres payants.

La stratégie de PrestaShop est assez claire. Elle suit d’ailleurs celle de sa solution d’e-commerce historique, on-premise : accompagner les e-commerçants de la création de leur site, avec un modèle de base sans frais, jusqu’à leur montée en puissance… y compris à international. À savoir que la solution gratuite est disponible dans 65 langues et a déjà été utilisée dans 130 pays. PrestaShop Cloud enregistre 1000 nouvelles boutiques par jour, et entend bien accroître encore ce niveau de croissance. L’éditeur promet que son infrastructure a été correctement dimensionnée pour tenir la montée en puissance.

Pour tout savoir sur la Solution, c’est ICI !

> Une avancée technologique majeure pour l’éditeur de sites e-commerce. La version cloud de son service implique de nombreux avantages, notamment plus de flexibilité, la récupération de l’ensemble des données, la mise à jour automatique des logiciels, la sécurité, la compétitivité et le respect de l’environnement (diminution de l’empreinte carbone). Bref, le PrestaShop cloud c’est LA nouvelle solution e-commerce à utiliser si l’on souhaite créer une boutique e-commerce.

Actu 4 > Les ateliers en ligne FrenchWeb, Frenchweb.fr.

Bon plan Pro !!

Capture d’écran 2015-02-02 à 17.38.29

Frenchweb.fr offre un programme complet d’ateliers en ligne sur de nombreuses thématiques telles que marketing, e-commerce, tech, design, management ou encore business. Le principe ? Vous suivez l’atelier, en ligne et en direct de chez vous directement à partir de votre ordinateur, tablette ou même smartphone. Au cours de ces ateliers, vous pourrez poser vos questions à l’intervenant mais aussi accéder à l’intégralité de sa présentation. Ces ateliers sont uniquement réservés aux personnes inscrites et dont le profil a été validé. Il est donc impératif de s’inscrire aux ateliers convoités. Vous êtes professionnel, enseignant, consultant … ? Vous pouvez, vous aussi, organiser un atelier en ligne : formulaire à remplir.

Les ateliers à venir :

FEVRIER

Le Jeudi 19 février à 11h avec Lengow : Comment vendre efficacement sur Google Shopping ?

Le mardi 3 février à 11h avec IBM : Notifications push personnalisées : Comment interagir efficacement avec vos clients et prospects

Le 5 février 2015 à 17h avec eGain : Comment utiliser la connaissance métier pour rendre vos clients autonomes

MARS

Réseaux sociaux : les interactions sociales peuvent – elles être source de business ?

Comment augmenter vos ventes grâce aux places de marché ?

 

Plus de détails sur les différents ateliers : ICI

 

Bonne semaine !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *