Revue de Presse #32

Vous pensiez que nous l’avions oubliée hier ? Que nenni ! 😉

La Revue de Presse #32, c’est aujourd’hui !

Actu 1 > E-commerce : Google livre ses données sur les comportements clients, Fashionmag.com, le 28 octobre

Fort de son statut d’acteur incontournable du référencement, Google met à disposition du public un portail retraçant les comportements d’achats des consommateurs : Consumer Barometer with Google. Chaque utilisateur peu naviguer à sa guise à travers les données récoltées dans une cinquantaine de pays et une dizaine de catégories de produits, dont la mode.

Grâce à cet outil, on apprend de nombreuses choses sur les européens dans leurs comportements d’achats sur le web.

0600

Intégrant un ou plusieurs pays, les recherches génèrent des graphiques personnalisés sur de nombreuses questions posées aux internautes.

> Des chiffres qui parlent et qui permettent à toute marque souhaitant développer sa stratégie sur le web d’anticiper ou du moins d’orienter son offre en fonction des cibles et des comportements. Un outil plutôt indispensable si l’on veut coller aux tendances du marché. Cet article vient d’ailleurs compléter celui du Fashionmag.com.

Actu 2 > Le diable et la blogueuse s’habillent en Prada, Influencia, le 27 octobre.

Les blogs sont bien présents, ils envahissent même nos pages Internet. On en compte aujourd’hui des millions … Influents, prescripteurs et très sollicités, les blogueurs sont incontournables dans la stratégie marketing et les marques l’ont bien compris. Egérie, visionnaire et porte-parole, le blogueur incarne la marque, la diffuse et la plébiscite auprès de sa communauté. Aux yeux des internautes, le blogueur est l’un des leurs, une personne proche, comme un ami, un modèle dont le mode de vie fait rêver. Le blogueur n’a jamais été tuant sollicité et pris au sérieux. Il est aujourd’hui adulé, respecté et se voit confier les comptes Instagram des grandes griffes de luxe durant la Fashion Week ou la réalisation / production de photos et vidéos. On lui fait confiance.

Dans ce slideshare, trois stars du web, trois univers différents, dans la mode, le design culinaire ou la vidéo, ces influenceurs créatifs ont su imposer leurs styles tout en sublimant celui des marques.

> Le phénomène  » blog  » fait parler de lui depuis déjà 3/4 ans. La blogosphère envahit les pages de nos magazines. Le blogueur insuffle un air de modernité et de fraîcheur sur l’actualité. Il pose un regard réaliste et moderne sur les choses. Il comprend les tendances et peut en parler. Les blogueurs sont en quelques sorte les nouveaux journalistes. Le nouveau projet Blog Presse Agency illustre parfaitement ce nouveau phénomène.

Actu 3 > Les réseaux sociaux aident à l’accroissement du taux de transformation pour les marques, Fashionmag.com, le 29 octobre.

34% des socionautes seraient devenus clients d’une marque via un réseau social. Une hausse de 18 points sur un an qui vient souligner une nouvelle fois l’intérêt des marques à communiquer via ces portails. Selon le SNCD, 67% des répondants seraient prêts à recommander une marque, et 88% des socionautes « fans » d’une marque en sont des clients. L’étude montre également que les utilisateurs sont 80% à se connecter aux réseaux sociaux via tablette, contre 78% par smartphones. Il semblerait que ce soit Facebook qui offre le plus fort taux de pénétration avec 95%. 45% des sondés se seraient déjà essayés aux achats via smartphones. En France, les achats via mobile devraient d’ailleurs plus que doubler cette année, soit 4,2 milliards d’euros en 2014 contre 2 milliards en 2013. L’étude confirme d’ailleurs la forte montée du smartphone et de la tablette dans la relation commerciale entre les marques et les consommateurs.

Capture d’écran 2014-11-04 à 10.11.18Capture d’écran 2014-11-04 à 10.11.18

> Il est important de préciser que le timing, l’innovation, la qualité de la collecte des données et du relais des communautés avec leur rôle crucial dans les phénomènes de viralité sont les points clés d’une stratégie de marque efficace.

Actu 4 > « white & clean » : l’uniformisation des e-commerces de mode, Nelly Rodi Lab.com, 27 octobre.

Le maître mot : Différence. Cela passe d’abord et surtout à travers les produits, la différence s’applique évidemment au langage visuel de la marque, la manière dont elle se raconte, insuffle son ADN et sa valeur ajoutée, dans sa communication ou sa distribution.  La différence continue aujourd’hui sur online, sur les plateformes e-commerces des marques de mode. Parmi une offre pléthorique, il faut réussir, très rapidement, à se démarquer et à accrocher l’oeil du consommateur potentiel. Une vitrine digitale doit pouvoir transmettre l’histoire de la marque et ses valeurs tout en insufflant de l’émotion, elle doit également assurer une expérience de navigation « unique » dont l’objectif non seulement de séduire mais surtout de vendre. Entre expérience et conversion, le taux de transformation semble être l’unique enjeu. Par souci de rentabilité, les e-commerces tendent vers un modèle de site Internet « white & clean » homogène. Lancée par les géants du e-retail (Asos, Net-à-porter, Amazon) cette tendance qui suit à la fois une charte de navigation bien définie et un code couleur « lumineux » s’est propagée rapidement jusqu’à s’imposer comme une nouvelle norme. Le nouvel objectif des marques sur le web : l’optimisation du parcours client. L’agence de conseil « Capitaine E-Commerce« , on vous en parlé la semaine dernière, a publié un livre blanc dédié aux bonnes pratiques du e-commerce. L’attention, l’intention, le désir et surtout l’action représentent les quatre phases essentielles du parcours client, que les marques ont intégré à leur stratégie.

Capture d’écran 2014-11-04 à 10.30.35

> Cette tendance a des limites, car dans cette course à la neutralité et à l’homogénéisation, certaines marques risquent d’y perdre leur âme et leur identité. L’équilibre doit alors être fait entre optimisation de la navigation et l’expression de la personnalité du distributeur. L’innovation allant du côté de ceux qui permettent plusieurs approches en fonction de la cible. Et les alternatives sont infinies à l’heure des réseaux sociaux. Certaines marques proposent, par exemple, leur catalogue produits via Pinterest, pour inciter le partage communautaire et la communication gratuite de leurs collections. Le but : inviter au voyage et à la surprise, la clé d’une expérience d’achats réussie !

À la semaine prochaine 😉

Marie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *