Revue de Presse #5

Nouvelle semaine, nouvelle Revue de Presse !

On vous a sélectionné 4 infos liées aux secteurs de l’habillement et du e-commerce …

Actu 1 >> Les start-up, la nouvelle arme des grandes marques, Influencia, 24 avril.

Capture d’écran 2014-04-28 à 10.12.07

Dans la course inévitable à l’innovation, les marques possèdent une obsession : elles veulent leur lab (laboratoire d’innovations, autrement dit le département Recherche & Développement dans beaucoup d’entreprises). Ce nouveau modèle économique fait un grand gagnant : les start-up. De nombreuses multinationales sont désireuses d’apprendre de la culture des start-up, certaines ont d’ailleurs mise en place des programmes permettant d’inculquer l’esprit start-up à leurs employés. Les multinationales épousent ainsi la cause des start-up pour préempter leurs compétences novatrices. Toutes font équipe avec des jeunes start-up pour motiver et soutenir l’innovation digitale, car les marques l’ont bien compris … Les consommateurs veulent désormais de la nouveauté, du divertissement, de l’authenticité et un dialogue ouvert avec leurs marques. 

>> Un sujet qui nous parle puisque nous même faisons partie d’un hub (plateforme de correspondances, de réseaux), un véritable écosystème dédié à l’innovation digitale : Euratechnologies. Plus généralement, en France, French Tech (nom générique pour designer tous les talents qui font le numérique en France) est un incroyable dispositif qui a été mis en place pour renforcer la croissance et le rayonnement des start-ups et des écosystèmes numériques français.  Avec sa French Tech, la France a tous les atouts pour devenir une « Start-up République » d’envergure mondiale ! Un véritable vivier pour l’ensemble des  multinationales qui souhaitent posséder leur lab !

frenchtech

Actu 2 >> L’envers de la mode : comment aider les damnés du Low cost ?alternatives.blog.lemonde.fr, 24 avril.

FashionRevolutionDay_2

Cet article concerne le Fashion Revolution Day : ce jour instauré entend mettre fin aux abus des ateliers textiles et faire progresser positivement le secteur de la mode. Conçu en hommage à l’effondrement d’une usine textile il y a un an, à Dacca, au Bangladesh, l’initiative rencontre un engagement fort de la population et des peoples. Car les boutiques des centres commerciaux de nos villes uniformes et mondialisées oublient trop souvent de mentionner ce qui sous-tend les petits prix de nos habits. Ce Fashion Revolution Day est une sorte de « coup de gueule » face à l’abus de ces « damnés du low cost », sujet qui a d’ailleurs  fait l’objet d’un documentaire sur Arte. Imaginé par Carry Somers en Grande Bretagne, pionnière de la mode éthique, le Fashion Revolution Day veut célébrer une mode positive et tous ceux qui contribuent à la rendre possible. L’opération, qui a déjà essaimé dans plus de 40 pays, met en avant, cette année, ceux qui fabriquent nos vêtements.

>> Une info et une initiative qui méritait amplement d’être mise en valeur sur le Blog, puisque nous considérons qu’il est important de créer mais tout en respectant les petites mains qui fabriquent et qui contribuent à cette création ailleurs dans le monde. Le souci de l’éthique et du respect sont deux valeurs fortes qui nous sont chères chez Fitizzy.

Pour participer ? un simple selfie suffit : seule condition, le prendre en portant un vêtement à l’envers ou en montrant son étiquette (#insideout), puis l’envoyer à france@fashionrevoltuion.org et le publier sur vos réseaux sociaux. Soutenez cette belle initiative ! 😉

Actu 3 >> Partage sur les réseaux sociaux : Facebook génère le plus de trafic, Pinterest s’envole, Linkedin crée le plus d’engagement, Frenchweb, 22 avril.

Communication

Cet article nous informe, grâce à une étude de Shareaholic, que Facebook et Pinterest (nouveau challenger de Facebook) sont les deux plateformes qui connaissent la progression la plus significative avec des taux de 37% et 48%. Quant à Twitter, il obtient la médaille de bronze avec une expansion certes, mais très faible. Au delà des visites générées, l’engagement des visiteurs est un élément à prendre en compte selon l’Institut d’Etudes. YouTube, Google + et LinkedIn impulsent les visiteurs les plus engagés (même s’ils impulsent moins de trafic).

>> Des données utiles à prendre en compte pour une start-up telle que la nôtre. En effet, l’utilisation des réseaux sociaux est primordiale dans notre stratégie de communication. Cela permet de nous orienter et de miser sur un réseau plus qu’un autre. Il est important pour nous, de développer non seulement notre communauté, mais aussi de développer l’engagement des visiteurs envers notre communauté.

Actu 4 >> Hyères 2014 consacre Kenta Matsushigefashionmag.com, 27 avril.

HYERES-2014-29TH-INTERNATIONAL-FESTIVAL-OF-FASHION-AND-PHOT

La 29 ème édition du Festival International de Mode et de Photographie de Hyères, qui s’est déroulé du 25 au 28 avril à célèbre Villa Noaille, a récompensé beaucoup de jeunes talents … et plus que d’habitude ! Le créateur japonais Kenta Matsushige a raflé le grand prix du jury Première Vision, dimanche soir à l’issue de la cérémonie de clôture présidée par son fondateur Jean-Pierre Blanc. Il va d’ailleurs se voir proposer de livrer une voire plusieurs collections pour la griffe française Petit Bateau, selon une tradition lancée l’an dernier. La finaliste ukrainienne Yulia Yefimtchuk, a eu la surprise de recevoir le prix surprise décerné par Humberto Leon et Carol Lim, associés, DA de Kenzo et créateurs du concept de boutiques Opening Ceremony. Pendant 2 saisons consécutives, cette jeune créatrice aura l’immense chance de vendre sa collection au sein du réseau de boutiques OC. Deux finalistes ont également été distingués par le patron de la marque Chloé (Groupe Richemont) Geoffroy de la Bourdonnaye, pour leurs interprétations modernes de la femme Chloé. Enfin, le prix du public de la Ville d’Hyères a designé la française Coralie Marabelle. Pour la partie photo, le jury, présidé par Steve Hiett et comprenant notamment le créateur Manish Arora, a décerné sont grand prix à l’italien Lorenzo Vitturi. La Française Oriane Lopez remporte quant à elle la dotation School of Visual Arts, tandis que le prix du public a honoré une autre artiste en provenance de Suisse, Marie Rime.

>> Un palmarès intéressant d’autant plus que le Festival International de Mode et de Photographie de Hyères révèlent, bien souvent, les grands talents de demain. Bon nombre de créateurs distingués lors des précédentes éditions ont eu la chance d’intégrer, en tant que DA, de grandes maisons de couture. Nous restons informés de ce genre d’actu mode chez Fitizzy, dans la mesure où ce sont les marques de mode qui permettent de nous développer et de perdurer. En effet, nos partenaires mode sont essentiels dans l’ascension d’une start-up telle que la nôtre.

A la semaine prochaine pour la Revue de Presse #6 !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *