Revue de Presse #48

Aujourd’hui, quoi de neuf dans notre nouvelle Revue de Presse ?

Actu 1 > Ikea lance du mobilier connecté pour recharger un smartphone sans-fil, Altaviawatch.com, le 2 mars.

IKEA-lance-du-mobilier-connecté-pour-recharger-un-smartphone-sans-fil-

Le géant suédois aussi se met aux objets connectés. Leader mondial du mobilier en kit aux noms imprononçables, IKEA a annoncé qu’il lancera une gamme de meubles pouvant recharger des appareils mobiles sans-fil via induction. Issue de son département R&D, l’idée de l’enseigne est simple et pratique : de plus en plus de smartphones permettent d’être rechargés par induction à partir de la norme de rechargement sans fil Qi. Cependant, il faut, pour que cela fonctionne, acquérir un accessoire séparément et adapté à son smartphone, pour profiter de cette fonctionnalité. On découvrira donc, dès le mois prochain, une gamme de lampes et tables basses compatibles avec la norme Qi, le standard de la recharge sans-fil. Si l’on possède un smartphone compatible, il nous suffira de le poser sur le meuble à l’endroit du marquage pour qu’il se recharge progressivement. Au delà des smartphones, les montres connectées devraient, elles aussi, bénéficier de ce mode de rechargement rapide. Pour s’adresser à ceux dont le smartphone n’est pas compatible avec l’innovation sans-fil, IKEA proposera à la vente, des coques pour smartphones intégrant la technologie.

> Une nouvelle innovation qui risque de nous changer la vie et de la rendre plus pratique. Si cela peut nous permettre d’éviter la perte récurrente de notre câble, on dit OUI ! Et ce n’est qu’un début ! On a hâte de pouvoir tester cela au bureau ! Merci IKEA !

Actu 2 > Les consommateurs français peu séduits par les objets connectés, fashionmag.com, le 3 mars.

cbc7

2015, sera sans nul doute, l’année des objets connectés avec une croissance exponentielle du nombre d’unités vendues dans le monde. Pourtant, plusieurs études pointent la perplexité des consommateurs français face à leur réelle utilité. Selon GfK, l’ensemble des produits connectés devraient s’écouler à plus de 51 millions d’exemplaires dans le monde cette année. À elles seules, les montres connectées devraient dominer le marché et représenter plus de la moitié des volumes écoulés. Alors que le Mobile World Congress de Barcelone vient de se terminer, ces produits font la une de l’actualité avec leurs dernières innovations. Cependant, dans leur grande majorité, les consommateurs sont-ils prêtes à débourser autant d’argent dans un objet de ce genre ? Il semblerait que non. Les français ne semblent pas férus de ces gadgets : seul 1,2% possède déjà une montre ou un bracelet connectés. La principale raison invoquée ? 58% des personnes interrogées ne leur trouvent pas d’utilité. Le prix élevé de ces objets représente aussi un véritable frein à l’achat. La frilosité des consommateurs français envers les « wearables » est partagée par les américains, qui considèrent que porter en permanence ces gadgets pour contrôler ses activités et ses performances peut être considéré comme une intrusion.

> La démocratisation des objets connectés risque d’être longues et périlleuse. Son avenir ne s’assombrit pas forcément pour autant. Les jeunes générations sont, en effet, plus enclines à les adopter.

Actu 3 > Stratégie Digital Week : le rendez-vous incontournable du Digital du 23 au 27 mars, abc-luxe.com, le 2 mars.

Capture d’écran 2015-03-09 à 16.02.30

Stratégies, marque de référence dans le secteur du marketing, de la communication et du digital, organise la troisième édition de la Stratégie Digital Week dont l’objectif est de réunir, sur 5 jours, les professionnels du marketing, de la communication et du digital, et donner aux annonceurs les clés pour exploiter les nouveaux enjeux de ce secteur : big data, web 2.0, internet des objets, TV connectée, e-commerce … En point d’orgue de cette semaine dédiée au digital, Stratégies propose, le 25 mars, une journée centrale de conférences sur le thème « comment les marques innovent pour être efficaces sur le digital »

Vous inscrire.

Les professionnels pourront également participer aux 19 formations opérationnelles Stratégies de 1 à 2 jours éligibles au DIF les 23, 24, 26 et 27 mars > la brochure à consulter.

Plus d’infos sur l’événement.

> Un événement majeur et un rendez-vous incontournable du digital à Paris. Un événement organisé pour tous les annonceurs qui souhaitent se mettre à jour sur les innovations et développements technologiques.

Actu 4 > Réseaux Sociaux : et si le conso assurait le SAV ?, Influencia.net, le 5 mars.

actu_5168_image2012rectangle_petite

Et si une marque laissait désormais Madame ou Monsieur tout le monde assurer leur service client sur les médias sociaux ? C’est l’idée de la nouvelle application CROWDS, une première mondiale.  Sur la toile, l’immédiateté des réseaux sociaux change la relation client des marques, contraintes de surveiller la conversion qu’elles y suscitent et de répondre rapidement en cas de bashing. Car l’e-réputation est sacrée ! Pour les annonceurs, les débats que peut provoquer un tweet ou un post maladroit et inapproprié sont en effet devenus trop considérable pour ne pas contraindre à une veille zélée.

La nouvelle application peer-to-peer s’appelle CROWDS et a été lancée le 18 février dernier. En laissant les fervents supporters d’une marque répondre directement aux consommateurs mécontents ou en quête de conseils techniques, Conversocial déploie une nouvelle arme sociale à deux lames pour le management de la relation client : l’application améliore l’expérience du consommateur et elle réduit les coûts consacrés au SAV social. Une fois que la marque a identifié et sélectionné ses ambassadeurs, ces derniers ont désormais accès aux messages des clients sur les réseaux sociaux. Pour se faire, Conversocial se charge d’identifier les commentaires, questions et remarques éventuelles. L’application CROWDS ratisse large et va au-delà du hashtag de marque et de la mention compte. Une fois le consommateur identifié, l’ambassadeur vole à son secours et fait parler son expertise. L’ambassadeur de la marque est alors récompensé en fonction de ses performances.

6814

> Une application intéressante et intelligente. On constate que la plupart des consommateurs se rendent sur les réseaux sociaux plutôt que sur les forums. En effet, une plainte sur Facebook et Twitter est plus impactante que via un email ou le téléphone. L’outil CROWDS permet aussi plus de transparence de la conversation. Pour mieux comprendre ces comportements et donner de la valeur ajoutée à leur expérience consommateur, les marques doivent tirer avantage de cette confiance sociale. De plus, l’idée des ambassadeurs permet la création d’une véritable communauté. Et qui de mieux que des consommateurs – ambassadeurs possédant du contrôle, pour représenter la marque et livrer conseils et renseignements. De plus, cela permet aux marque d’économiser grâce à l’éclosion de l’économie de confiance. Un système que toutes les marques devrait adopter à l’avenir. Fitizzy pourrait d’ailleurs y songer prochainement.

Bonne fin de journée 😉

Marie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *