Revue de presse #79

Actu 1 > Timberland lance (presque) ses chaussures en crowdfunding, altaviawatch.com

Timberland Wants You to Design its New Boots

 

Pour le lancement de son prochain modèle, Timberland a décidé de s’associer avec la plateforme de crowfunding Betabrand et inviter le consommateur a joué un rôle dans sa conception.

Dans un premier temps, les designers de la marque se sont réunis et ont dessiné douze concepts du prochain modèle de chaussure qui sera CRAFLETIC, contraction des termes craft (artisanal) et athletic (sportif). Les internautes sont désormais invités à voter pour leur modèle favori et pourquoi pas interagir avec les designers de la marque. Le modèle ayant recueilli le plus de votes sera prototypé et soumis au crowdfunding.

En lançant ce projet, la marque donne l’illusion de faire participer activement le consommateur dans la conception de ses produits, pourtant ce n’est pas vraiment le cas. La marque ne prendra en compte que les commentaires des internautes dans le travail des designers. En effet, Timberland dessine l’intégralité des modèles soumis au vote et n’intègre donc jamais ses utilisateurs dans la conception. Ils n’auront donc pas véritablement la main sur ce à quoi ressemblera le prochain modèle qui leur est pourtant destiné.

Néanmoins, ce type d’initiative est un bon moyen d’engager les internautes sur un projet lié avec la marque et d’utiliser de nouveaux points de contacts avec la plateforme Betabrand.

On regrette seulement que la marque n’ait pas tenté une action d’open innovation avec les consommateurs.

 

Actu 2 > Banana Moon prend le virage du digital, fashionmag.com

 

banana-moon

 

Banana Moon vient ainsi de franchir une nouvelle étape dans le digital en lançant son e-shop, qui vient compléter son réseau de détaillants multimarques (2 500 entre France et international) et de boutiques en propre (40 boutiques). L’ensemble des collections, en l’occurrence le beachwear, le prêt-à-porter et les accessoires, est donc dorénavant disponible en ligne.

Outre cette nouveauté, la marque, qui a équipé ses représentants de tablettes tactiles pour leur tournée commerciale, a également développé une nouvelle plate-forme B2B. Cette dernière a ainsi vocation à permettre aux revendeurs multimarques et aux e-commerçants d’effectuer leur réassort directement en ligne.

Cet outil B2B2C permet également aux commerçants de commander un modèle qu’ils n’ont plus en stock, de l’encaisser directement dans la boutique et de le faire livrer au domicile de la cliente.

Pour le printemps-été 2016, la marque de balnéaire propose également à ses détaillants une nouvelle segmentation de son offre principale, Banana Moon. Ces derniers ont ainsi pu découvrir au sein de cette dernière une ligne pensée pour l’international avec des imprimés et des formes plus adaptés à l’export.

Enfin, Banana Moon prend également le parti de compléter son offre. Ainsi, dès l’hiver 2016-2017, la marque monégasque relancera une ligne dédiée à l’active wear (yoga, course, etc.).

Forte de son savoir-faire, il y a une dizaine d’années, la griffe avait déjà une ligne yoga qu’elle avait fini par abandonner, Banana Moon proposera des collections au style affirmé et réalisées dans des matériaux techniques. Avec cette nouvelle offre, la marque entend ainsi faire encore un peu plus vivre ses boutiques puisque cette dernière sera uniquement disponible sur l’e-shop et dans les points de vente à l’enseigne.

 

Actu 3 > Decathlon Connect, un concept de petits magasins déployé en Allemagne, fashionunited.fr

Décathlon Connect: un nouveau concept de petits magasins lancé en Allemagne

 

Decathlon lance à Munich son nouveau concept, Decathlon Connect, un magasin en petit format d’une cinquantaine de mètres carrés.

Le lancement de cette nouvelle chaîne constitue une refonte de l’expansion du groupe français en Allemagne, où le secteur local de la mode sportive exerce une forte pression qui rend difficile l’ouverture de grandes superficies. Le nouveau magasin se trouve au sein du centre commercial Stachus Square, situé dans la capitale bavaroise.

Jusqu’à présent, Decathlon centrait ses efforts en Espagne avec des chaînes différentes au format habituel. En 2013, la société lançait le concept Lot of Colors, qui répondait aussi à des magasins au petit format, ayant récemment été rebaptisé Decathlon City. Cette chaîne, qui opère sous la société Love Colors, a conclu l’année 2014 sur un chiffre d’affaires de 8,9 millions d’euros. Un an auparavant, elle facturait 3,9 millions d’euros.

L’an dernier, Decathlon enregistrait 9100 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 12 pour cent de plus qu’en 2014. Les marchés émergents comme la Chine, l’Inde et la Russie ont pris la tête du classement des pays qui contribuent à la croissance du groupe, par le nombre d’ouverture de magasins.

 

À la semaine prochaine pour la revue de presse Fitizzy !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *