La grande rétrospective JP. Gaultier

affiche-jpg-page-expo

Paris accueille en son Grand Palais la première rétrospective itinérante consacrée au plus punk des enfants de la Haute Couture : Jean Paul Gaultier. Monsieur Jean-Paul Gaultier n’est plus à présenter. Il est certainement l’un des créateurs de mode français les plus populaires.

Après Montréal, New York, Londres et 6 autres étapes internationales, la rétrospective du créateur pose ses valises sur le sol parisien, quelques mois après l’annonce officielle de l’arrêt de son activité en prêt-à-porter.

L’exposition a ouvert ses portes le 1er avril. Les visiteurs auront la chance de la voir jusqu’au 3 août 2015. Les 175 pièces issues de son immense oeuvre feront leur numéro dans une scénographie unique conçue par Denis Marleau et Stéphanie Jasmin de la compagnie canadienne UBU.

« Ni solennelle, ni institutionnelle » mais « vivante » c’est ainsi que Gaultier, le génie culotté de la mode,  souhaitait sa rétrospective. À en voir les nombreuses photos et vidéos chaque jour sur les réseaux sociaux, le résultat est sans équivoque.

Ce sont 40 années d’humour, de provoc’, de punk , de modernité et d’avant gardisme qui sont mises scènes dans cette magnifique exposition.

`

Entre génie créatif et mise en scène surprenante, l’exposition semble jongler habilement de l’intime au grandiose, ponctuée par l’humilité et la simplicité de son narrateur, Jean-Paul Gaultier lui-même.

Une trentaine de mannequins animés rythment le parcours de cette exposition interactive et donne vie à l’oeuvre de Gaultier.

On ne va pas vous en dévoiler d’avantage … on vous laisse la surprise et l’enchantement !

Pour en savoir plus sur cet immense créateur, on vous conseille ce documentaire de Loïc Prigent : « Jean Paul Gaultier travaille » sur Arte.

Toutes les informations sur l’expo : ICI

Source : http://blog.dailyshopwindow.com/magie-gaultier/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *