Revue de Presse #61

Quoi de neuf dans l’actu ces derniers jour ?

On est lundi, c’est notre Revue de Presse #61 !

Actu 1 > Fashionmag.com lance sa rubrique « tendances », Fashionmag.com.

d16e-2

Depuis la semaine dernière, Fashionmag.com développe un espace « tendances » en partenariat avec les plus grands bureaux de tendances du monde entier. Des extraits de tendances seront, chaque jour, proposés gratuitement aux 700 000 professionnels abonnés à travers le monde, dont 50 000 stylistes. Cette catégorie est considérée comme un axe majeur du développement de Fashionmag.com. Dans cette rubrique, on pourra retrouver une nouvelle tendance par jour, en bas des news quotidiennes. Les tendances couvriront différents domaines : le prêt-à-porter, les défilés, les accessoires, la bijouterie, l’horlogerie, la chaussure, la lingerie, le balnéaire, le textile, la street, les couleurs et les textures ainsi que les cosmétiques.

Les bureaux de tendances déjà partenaires : Apimex, Asepri, Blue Rubicon, Carlin, DailyShopWindow, Fashion Snoops, Instituto tecnológico de calzado, Italtex, Nelly Rodi, Pantone, Pattern people, Peclers, Podium-Lex, Promostyl, The Future Laboratory, Trend Atelier, Trendstop, Trendsquire, Trendzine, Trend Union, Trend Pulse, Verónica Solivellas, WeArTrends.

> Un vrai cadeau que nous fait là le Fashionmag.com. Les cahiers de tendances se vendant à plusieurs milliers d’euros chaque saison, le fait de nous livrer quelques pistes de tendances chaque jour, est une chance pour les nombreux professionnels de la Mode, comme nous 😉

Actu 2 > Pinterest lance son bouton « acheter », Le Monde.fr, Economie.

2591116-pinterest-lance-un-bouton-acheter-et-met-un-pied-dans-l-e-commerce

Pinterest lance (enfin!) la vague des boutons « acheter » qui permettent de commander directement via son interface et en 2/3 clics un produit « coup de coeur » vu sur une appli mobile ou Internet. Le réseau social permettant d’épingler des photos devance ainsi d’autres secteurs, alors que Facebook et Twitter mènent actuellement des tests et Instagram vient d’annoncer une phase d’expérimentation. Google devrait rapidement afficher un bouton de ce type sur les résultats de recherche.

Ce bouton résulterait d’une demande de la part des utilisateurs de l’application. Ainsi, les marques et distributeurs pourront ainsi créer des « pins » commerciaux, en intégrant le bouton « acheter » bleu. Après avoir cliqué sur celui-ci, les utilisateurs n’auront qu’à indiquer ou confirmer leur adresse de livraison et leurs infos bancaires pour valider la transaction, entièrement sécurisée. La fonctionnalité sera, pour l’instant, uniquement disponible aux Etats-Unis et seulement sur iphone et ipad. Aucune commission ne sera prélevées sur les achats de la part de Pinterest. Pour gagner de l’argent, le réseau social espère convaincre les distributeurs et les marques partenaires d’acheter davantage de « pins » sponsorisés, le format publicitaire pour lequel il a opté.

Plus petit que Facebook ou Instagram, Pinterest dispose cependant d’un avantage. Ses utilisateurs, dont le nombre est gardé confidentiel, « s’en servent déjà comme un outil d’achat », indique Debra Williamson, analyste chez eMarketer. On parle même d’une potentielle introduction en bourse cette année.

> Une étape importante pour l’application. La suite logique du développement de Pinterest. Une vraie attente de la part des utilisateurs. Un service qui devrait rencontrer un succès certain. À tester !

Actu 3 > Olivier Gimpel (3 Suisses) : « Il ne faut pas se louper sur la bataille du mobile », Fashionmag.com.

3_Suisses_2014_logo

Après avoir dévoilé en septembre dernier sa nouvelle identité, 3 Suisses a déployé ces derniers mois campagnes publicitaires et outils mobile autour d’une activité tournant le dos au gros catalogue pour les plus sobres magalogues renvoyant vers la boutique en ligne. Une évolution de taille qui a attiré un nouveau public, mais sans surprise a égaré une partir de la clientèle traditionnelle, à laquelle le portail pourrait s’adresser différemment. Olivier Ginpel, directeur marketing des 3 Suisses s’explique dans l’article du Fashionmag.com. (Une interview à lire en intégralité sur FashionMag Premium).

> Ce constat prouve que l’évolution technologique d’une marque peut faire gagner de nombreux clients mais engage le risque d’en perdre d’autres : ceux qui ne sont pas prêts ou pas initiés à ces nouvelles technologies. Un nouvelle stratégie est donc périlleuse à mettre en place car il faut s’adapter à l’ensemble de sa clientèle.

Actu 4 > Le numérique en magasin : qu’en pensent vraiment les clients ? Chefdentreprise.com.

L’expérience client en point de vente passera de plus en plus par le numérique.

Qu’est-ce que les consommateurs, aujourd’hui, sont prêts à accepter ou pas dans ce domaine ?

Voici une infographie sur le comportement des consommateurs à l’égard du magasin du futur.

(infographie par RichRelevance)

RichRelevance-analyse-attentes-clients-par-rapport-aux-outils-numeriques-point-F

 

> Ce qu’il en ressort : trop de service personnalisé tue le service personnalisé. À l’heure actuelle, si les consommateurs, qui utilisent de plus en plus leur smartphone en magasin, sont friands d’informations pertinentes sur les produits, ils sont toutefois beaucoup plus suspicieux, par exemple, face à la possibilité de pouvoir être reconnu en magasin grâce à la technologie. Les retailers doivent donc s’adapter  à ces différentes attentes spécifiques, pour offrir à leurs clients la meilleure expérience possible en point de vente.

À la semaine prochaine !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *