Maxime Danna, fondateur de Bold Boys

IMG_1323

Success story Made in Nord !

On a rencontré Maxime, fondateur de la marque Bold Boys et premier partenaire du concept Fitizzy.

Petite interview express d’un entrepreneur très occupé … Puisqu’après deux ans d’existence, la marque Bold Boys s’offre déjà un emplacement aux Galeries Lafayette du 24 mars au 12 avril. De saison en saison, la marque affine sa stratégie commerciale et affirme sa différence. Petit récit d’une success story Made in Nord …

Quel est le concept de la marque ?

L’univers créatif dans lequel la marque évolue est cool, élégant et audacieux. Notre logo, une barbe à papa, nous rappelle que si le temps passe, l’audace reste. Bold Boys ne fédère pas autour d’un style mais de styles. Notre vestiaire est complet et s’adapte aux saisons et à leurs thèmes. La marque est modulable, c’est sa grande force et nous n’avons aucune contrainte créative, si ce n’est le respect de nos clients.

Nouvelle Collection SS14

Nouvelle Collection SS14

D’où t’es venue l’idée ?

Avec Bold Boys, j’ai eu l’envie d’exprimer ma créativité ni plus ni moins. Néanmoins, dans un contexte économique difficile où seulement une marque sur mille parvient à se développer, il fallait essayer d’offrir quelque chose de nouveau. Il y avait d’un côté des marques arrogantes dont les fondations reposent sur une vision élitiste de notre société et de l’autre, des univers plus humbles qui peinent à se renouveler. J’ai donc eu l’idée de créer une marque cool au style hybride (mélange entre chic & urbain) qui proposerait chaque saison un thème et un univers nouveau. Le nom Bold Boys vient tout simplement d’un livre écrit en 1987 par Ruth B. Bottigheimer : « Grimm’s Bad Girls and Bold Boys : The Moral and social vision of the Tales ». Il fut le premier à analyser l’œuvre complète des frères Grimms et mit en avant une particularité inhérente aux personnages masculins des contes. Elégants, sages en apparence, ils possèdent un imaginaire développé et sont épargnés par la morale de l’histoire. Voilà d’où cette aventure est partie !

Bold Boys, une véritable envie d’entreprendre ?

J’étais président de l’association Le Club des entrepreneurs à EDC. Pendant un an, j’ai invité les grands patrons à venir témoigner en tribune à l’amphithéâtre de l’école. Quand j’ai rendu les clefs, fort de ces témoignages, j’ai voulu entreprendre à mon tour. J’étais et je suis toujours un créatif. J’ai toujours été intéressé par la mode, notamment par les produits qui sortent de l’ordinaire, les produits en série limitée, etc. Au départ, je n’y connaissais rien, pourtant je m’occupe maintenant du design, du stylisme et du site Internet de la marque. Je fais tout ! Je développe mes propres process, et j’arrive à m’adapter à celui des autres, en l’occurrence celui des Galeries Lafayette. Tout ce que j’ai connu, appris, ou eu envie d’avoir et n’ai pas eu, j’ai souhaité le mettre dans Bold Boys. L’envie, l’ambition et le courage sont les clés de la réussite …

Quels sont, aujourd’hui, tes différents canaux de distribution ? Es-tu présent sur les réseaux sociaux ?

Je vends au sein de ma boutique, grâce au concept Maisons de Mode. J’ai également un site Internet et un e-shop. La marque Bold Boys est également vendue au sein de différentes boutiques multimarques, j’ai 4 agents commerciaux à Toulouse, Lyon, Marseille et Lille. Bold Boys est vendue, depuis peu, sur le site La Redoute et sur celui des Galeries Lafayette. Depuis le 24 mars, je possède un pop-up store aux Galeries Lafayette, une belle expérience que d’être au coeur d’un grand magasin aussi renommé que celui-ci.

On essaye d’être assez innovant et créatif pour capter l’attention des médias.  En ce qui concerne les réseaux sociaux, oui, je suis sur Facebook et sur Twitter, principalement pour l’image, pour informer les gens de l’actualité de la marque. Pour pérenniser sa marque, il faut, de toute évidence, avoir un support physique. Sur Internet, les choses ne sont plus ce qu’elles étaient. On se perd facilement sur Facebook,  on ne peut plus donner ce coté viral aux publications sans les sponsoriser. D’autant plus qu’aujourd’hui, et je le sais parce que je l’ai lu et parce que je l’ai vécu, les gens sur Facebook  ne sont pas des acheteurs.

Combien de collections as-tu développées depuis le début de l’aventure Bold Boys ?

« Midnight Bath » est ma 4ème collection … L’hiver 14/15 sera donc ma 5ème collection. Je la prépare actuellement, le rythme des saisons est intensif mais tellement motivant !

Justement, peux – tu nous parler de ta nouvelle collection : Midnight Bath ?

Midnight Bath est un voyage à travers la nuit. Ce voyage commence le jour, une journée à la mer, et se termine la nuit, au moment du bain de minuit … Il laisse subtilement place aux souvenirs et à l’imaginaire. Ce sont les thèmes : nautique et navy que j’ai voulu développer et sur lesquels j’ai souhaité travailler pour cette collection …

Tu a récemment accepté de nous faire confiance en prenant par à l’aventure Fitizzy … Que penses – tu du concept ?

Je pense que c’est un concept intéressant et porteur. Cette application est un vrai « plus » sur l’e-shop, elle permet aux clients de se rassurer sur le choix de la taille selon le type de produit. Malgré tout, j’émets un doute sur le sérieux des utilisateurs dans la prise des mensurations. Le système taillant est compliqué, se tromper de 2 cm peut nous faire basculer d’une taille M à  une taille L … C’est la raison pour laquelle cette étape importante et décisive du process doit être réalisée avec sérieux ! Développer le concept en allant plus loin, c’est à dire en développant un système de scan serait encore plus innovant et percutant j’imagine ..!

Et toi Maxime, as -tu pris le temps de renseigner tes mensurations sur le site Fitizzy?

Je dois vous avouer que non … Avec les Galeries Lafayette, le développement de la marque et la préparation de la nouvelle collection, mon temps est compté est précieux. J’ai été bon élève en commençant le process mais je ne suis jamais arrivé au bout … A vrai dire, j’achète très peu de vêtement … Je suis le porte-parole de Bold Boys en portant mes propres produits … Quand j’achète, j’investis dans de grosses pièces et je me rends en magasin.

Merci Maxime pour cette interview ! 

Si vous avez été séduit(e) par l’univers de la marque, filez, sans plus attendre, sur www.fitizzy.com pour entrer vos mensurations et rendez-vous sur le site Bold Boys pour faire votre shopping et découvrir la toute dernière collection de Maxime !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *