Fashion 2.0 : les essayages virtuels, panacée pour le e-commerce !

Aujourd’hui, dans la rubrique Expertise, nous avons décidé de vous parler de cet article anglo-saxon du BOF, nombreuses fois tweeté et retweeté et republié sur le Magazine M du Monde.fr.

zoom_redoute07

Selon les statistiques, entre 20 et 40% des vêtements achetés sur Internet sont retournés en raison de problèmes de taille. Ce qui coûte, vous vous en doutez, des millions aux sites e-commerce. De nombreuses start-ups à l’international, dont Fitizzy, s’attellent à la résolution de ce problème.

Une question se pose cependant : « l’approche technique est-elle la meilleure solution? »

Devoir renvoyé son achat tant attendu acheté sur le web une semaine auparavant est une expérience souvent décevante. En effet, le postier arrive chez vous, vous remet le colis, tellement pressée, vous filez l’essayer … Sauf que le joli chemisier à pois en question ne vous va pas du tout, beaucoup trop étriqué, vous êtes à deux doigts de le craquer quand vous levez les bras au ciel :/ Vous lui refaites un joli emballage avec un soupir de découragement et retournez à la poste le coeur lourd car vous savez déjà qu’il va falloir faire une queue interminable…

Non ! Nous n’exagérons rien ! Quand on aime la mode et qu’on attache de l’importance (ou non) à son apparence, ce genre d’expérience est vraiment déplaisante !

Une expérience tout aussi détestable pour les e-commerçants d’ailleurs (En 2012, le Slate.fr en parlait déjà). Ces dernières années, la mode sur Internet s’est révélée être le marché à la croissance la plus rapide et le deuxième en terme d’importance derrière celui de l’électronique.

Le problème : les retours dus aux mauvaises tailles coûtent des millions, non seulement à cause des ventes perdues mais aussi à cause des frais de transport et de traitement. Et généralement, les marchandises retournées ne peuvent pas être remises dans le circuit.

Interviennent alors des start-ups comme nous, qui avons développé un algorithme pour analyser des informations sur les mensurations et conseiller les consommateurs sur les tailles qu’ils devraient choisir pour que le porté du vêtement soit optimal. Tandis que d’autres ont développé des cabines virtuelles qui reproduisent la morphologie du client et montrent l’allure qu’il aura dans le vêtement sélectionné.

Des millions de dollars, venus d’investisseurs en stratégie ou de sociétés de financement, ont été débloqués pour investir dans un créneau porteur somme toute surpeuplé.

La journaliste écrit : « Personne n’a encore réussi à trouver le remède miracle … Pourquoi ? » Sans doute qu’elle ne connait pas Fitizzy, notre application qui permet de rentrer ses mensurations précises grâce à un mètre ruban offert par nos soins. Elle ne coûte rien à l’utilisateur, seulement quelques minutes pour prendre ses mensurations … Mais nous avons pensé à tout, puisque nous mettons à disposition, sur notre site, des vidéos explicatives et ludiques permettant d’effectuer la « tâche » de manière agréable.

Notre objectif à partir de là est de réussir à faire participer activement les utilisateurs à cette expérience technologique. Les plus assidus et fidèles nous aident beaucoup dans la mesure où leurs feedbacks nous permettent d’améliorer notre service. Les utilisateurs sont très importants pour nous, plus ils seront nombreux, mieux ce sera pour nous. Les perspectives sont plutôt positives et ce grâce à d’importantes enseignes à renommée internationale comme Promod, notre récent partenaire, qui nous permettent d’obtenir de plus en plus d’utilisateurs.

Pour les sites, l’intégration du widget Fitizzy est ,qui plus est, peu coûteuse et facile. À l’heure de la fast fashion, tout va très vite, les marques se multiplient et le nombre de produits également. Chez Fitizzy, les flux sont automatisés, il est donc facile de recueillir les informations nécessaires pour donner des conseils avisés et adaptés dans le but d’obtenir des rendus efficaces et pertinents. Le marketing développé autour de l’application doit, de toute évidence, être suffisamment efficace pour encourager les consommateurs à adopter cette nouvelle façon de consommer.

On constate également que les notes données par les clients, les comptes rendus, les tableaux de taille et les fiches détaillées des produits sont une alternative aux applications existantes, l’avis sur le porter d’un vêtement reste finalement très subjectif. Mais l’ensemble de ses données restent évasives et une application complémentaire telle que Fitizzy devient alors indispensable pour une satisfaction entière de la part du client.

Finalement, serait-ce nous qui avons trouvé la solution miracle … ? 🙂

Si vous utilisez déjà Fitizzy, n’oubliez pas de mettre à jour vos mensurations, cela prendra cinq minutes tout au plus.

Pour les autres internautes qui liront cet article et qui souhaitent connaître notre application, rendez-vous sur www.fitizzy.com pour découvrir notre service, créez votre passeport morphologique et utilisez Fitizzy sur l’ensemble de nos sites partenaires !!

Bonne journée et à demain !

Marie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *