La digitalisation : le booster des marques-leaders ?

web-instore-mock-up

 

Attirer et retenir le client en boutique : c’est le grand défi des marques en 2016. Hyper-connecté, le client a accès à des quantités d’informations où qu’il soit, et admettons-le, il a tendance à délaisser les boutiques classiques devenues « has been ».

Il est devenu exigeant, infidèle et influent, il se déplace quand il sait qu’il trouvera en magasin une valeur ajoutée que son portable ne peut pas (encore) lui offrir. De quelle valeur parle-t-on ?  La réponse est simple : celle de vivre expérience shopping hors du commun.

 

Rendre le shopping plus ludique


Grâce aux nouvelles technologies, les marques peuvent concevoir un parcours d’achat original et différenciant, tout en maintenant leur univers de sens. On parle du « phygital », où comment intégrer les atouts du digital dans des lieux physiques. En incluant cette dimension hybride à leur stratégie retail, les marques se donnent les moyens de toucher une clientèle curieuse et connectée.

Cette clientèle sélective qui clique plus vite que son ombre et qui maîtrise toutes les astuces du shopping sur internet (ventes exclusives et autres promotions uniquement disponibles sur internet), ne se déplace généralement en boutique que pour « tâter » les produits qu’elle a préalablement chassés sur internet.

Peut-être vous identifiez-vous dans ces quelques lignes ? Alors reconnaissez que réussir à  attirer ce type de clients, le garder dans la boutique, et lui donner envie d’y revenir plus tard relève du défi !

Tels sont (entre autres) les objectifs de la digitalisation des points de vente, phénomène que vous risquez de tester dans un futur proche. Du moins on vous le souhaite.

Même si cette démarche de transformation des boutiques n’est pas encore monnaie courante, certaines marques se démarquent de leurs concurrents en proposant ce genre d’expériences ludiques et innovantes. Une prise de risque souvent payante pour ces marques qui osent se lancer (#leaders) et ouvrir la voie aux autres marques moins téméraires (#followers).

Illustration avec la marque de sport Nike, qui a gagné une longueur d’avance en installant un dispositif de 3 modules digitaux dans son flagship berlinois : un imposant mur vidéo de 9m2, une table tactile et un e-shop intégré dans les rayons. *

 

nike

 

Le « media wall » permet aux clients d’avoir accès au réseau social de la marque sur un écran XXL, la « table magique » réagit au contact des produits et les analyse, et l’e-shop permet aux clients de commander les produits qui seraient indisponibles en magasin.

Autre illustration hors-normes dans le secteur plutôt traditionnel de la lingerie, avec la  marque de sous-vêtement Undiz, qui fait sensation avec son concept store de Toulouse : « Undiz Machine ».**

 

undiz

 

« Undiz Machine », c’est une petite révolution à base de bornes digitales et de capsules aéro-propulsées dans des tuyaux, rien que ça. Le principe : la cliente sélectionne un produit sur la borne digitale, et celui-ci voyage depuis le stock jusqu’en magasin dans un tuyau transparent. Résultats : une expérience inédite pour les clientes, et la maximisation de l’espace pour la marque qui ne pouvait pas présenter tout son stock en rayon. Un concept qui allie originalité et rentabilité.

 

Attirer le e-shopper en boutique


En plus de rendre la boutique plus attractive, les nouvelles technologies peuvent aussi être génératrices de trafic : la e-réservation et le click & collect qui relient le e-shop à la boutique s’ancrent de plus en plus dans les habitudes d’achat des consommateurs, et l’application mobile Fitizzy suit le même chemin.

Celle-ci permet aux consommateurs de créer leur « passeport morphologique », et de connaître leur taille en scannant les codes-barres des articles en magasin via leur smartphone.  Cette application géolocalise les points de vente dans lesquelles elle est activée, et invite le client à s’y rendre.

Quand on sait que 64% des français déclarent utiliser leur mobile en magasin***, on comprend l’aspect différenciant de cet outil.

Pour l’instant, peu de shoppers utilisent leur smartphone pour connaître la bonne taille à acheter en boutique. Mais il est fort probable que ce ne soit qu’une question de temps, et que cette application devienne bientôt aussi incontournable que la e-reservation ou le click&collect. Nous, on tient le pari que dans quelques années, cette innovation sera devenue l’allié indispensable de toutes les virées shopping !

 

Sources :

*http://www.capitaine-commerce.com/2015/09/11/45304-la-magasin-du-futur-selon-nike/

**http://www.altaviawatch.com/activation-commerciale/undiz-devoile-un-nouveau-concept-de-magasin/

http://lab.vente-privee.com/undiz-machine-le-digital-la-rfid-au-service-du-commerce/

*** http://www.digitaslbi.com/fr/actualites/france/les-attentes-du-consommateur-connecte-2015--multi-screen-social-shopping-personnalisation-les-composants-essentiels-de-la-nouvelle-experience-retail/
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *